[CTG] CoopaTeam Gaming
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

[CTG] CoopaTeam Gaming

Forum communautaire CTGaming.
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-61%
Le deal à ne pas rater :
SEB Yaourtière multifonction : yaourtière, fromagère, desserts ...
39.49 € 99.99 €
Voir le deal

 

 Présentation de Jogg

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Joal

Joal


Messages : 45
Date d'inscription : 19/11/2018
Age : 20
Localisation : haut-de-france (je hais ce nouveau nom)

Présentation de Jogg Empty
MessageSujet: Présentation de Jogg   Présentation de Jogg I_icon_minitimeMar 29 Jan - 15:32

Jogg

Présentation de Jogg 105509a67570fb4b30772de45b76e018

Un homme écrit un rapport dans une pièce.

rapport:
Wolodimyr finit d’écrire son rapport. C’est la nuit. La seule source de lumière présente est une bougie. Il est dans un bureau, seul, le reste de ses collègues sont partis prendre leurs fins de service. Il entend les derniers retardataires partir du bâtiment, et les gardes patrouillaient dans le vieux bâtiment en bois, pour être sûr qu’aucune des raclures dans les geôles ne tente de fuir. Il remet sa plume dans l’encrier, inspire et s’étire. Il finit enfin sa journée. Il se lève doucement de sa chaise, enfile une veste, et s’approche pour regarder par la fenêtre. Il sourit, les gens tout comme les animaux sont petits vus d’ici. Il aime cette sensation, celle d’être supérieur aux autres. Il adore cette sensation, mais il est l’heure de partir, de redescendre avec le commun des mortels, se mêlait à eux. Il soupire, éteint la bougie, se dirige vers la porte et pousse la porte. La porte se bloque. Elle a toujours été dure à ouvrir, mais Wolodimyr n’a jamais eu autant de mal à ouvrir, il appuie de toutes ses forces, sans succès. Il sourit, et se dit qu’il a dû la fermer à clef, il rentre la clef dans la serrure, et la fait tourner, et tente d’ouvrir la porte, sans aucun succès. Il soupire, et continue à essayer d’ouvrir. Il finit par comprendre que quelqu’un ou quelque chose bloque la porte, il crie qu’on l’ouvre. Aucune réponse. Il tambourine à la porte. Aucune réponse. Il finit par s’assoir sur une chaise. Se dit qu’un collègue jaloux a dû vouloir l’enfermer. Il se trouve mille et une raison de pourquoi des collègues seraient jaloux de lui. Il est sorti de ses rêveries par des sons. Il pose une oreille sur le parquet. Il entend des bruits. Il essaie de savoir ce que c’est. Son visage pâlit. Des crie, des bruits de combat, et des bruits de pas. Des dizaines et des dizaines de bruits de pas. Quelqu’un monte à l’étage. Wolodimyr lui hurle de lui ouvrir et de lui dire ce qui se passe. Personne ne répond, et la personne descend les escaliers. Plusieurs personnes remontent les escaliers. Wolodimyr dégaine sa dague. La porte du bureau s’ouvre. Une dizaine de scélérats sont au niveau de la porte et s’engouffre. Le pauvre garde est massacré à coups de surin, massue, poings.

Dans la ville se déverse une vague de forçat, les gardes sont surpris et commencent les combats. Les habitants se cachent chez eux. Pendant ce temps, un homme rentre dans le bureau, contourne le cadavre, regarde le rapport, sourit et dit

Pourrait être pas mal dans mon autobiographie… Merci bien ! Tu feras attention au fait il se pourrait que quelqu'un ait mis une belle prime sur ta tête.

Il prend le rapport, prend la dague de l’officier avec son nom marqué dessus, pose une torche sur une bibliothèque. Il jette la torche, sort du bâtiment qui commence à être envahi par les flammes. Il va dans une ruelle. Il en sort quelques minutes après, habillé non plus comme un criminel, mais comme un riche noble. Il a gagné une quinzaine d’années sur le visage, et perdu quelques centimètres. Il part de la ville en cheval. Les évènements de cette nuit ont été mis au compte d’une révolte de prisonniers, majoritairement mort, très peu ont été retrouvé. Toutes les archives présentes dans le bâtiment ont disparu, avalé par les flammes. Le bâtiment sera reconstruit, en pierre cette fois.
Jogg partie donc vers la Transylvanie, accomplir non plus des missions, mais décidé à s’amuser en titillant les deux camps s'affrontant, tout en espérant qu’ils se renversent mutuellement, laissant place à une anarchie naissante.
Jogg peut se montrer froid, ou menaçant, mais de manière générale il se montre coopératif et amical. Il a un désir profond de renverser la hiérarchie en place, la monarchie, et tous les systèmes par lequel des hommes en gouvernent d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Tauron

Tauron


Messages : 210
Date d'inscription : 02/01/2019
Age : 19
Localisation : Chez les Anges près du Diable

Présentation de Jogg Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Jogg   Présentation de Jogg I_icon_minitimeMar 29 Jan - 19:40

Belle histoire RP Joal, mais je ne comprend pas vraiment tout. Soit c'est moi qui a raté un chapitre de l'histoire ou c'est l'histoire qui commence ainsi. Ce que je peux te dire c'est de faire beaucoup plus de longues phrases. Tes phrases sont bonnes, mais trop courtes. Le rapport que l'homme écrit tu aurais pu l'écrire dans le texte en faisant des phrases etc. En tout cas l'histoire est bonne Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Joal

Joal


Messages : 45
Date d'inscription : 19/11/2018
Age : 20
Localisation : haut-de-france (je hais ce nouveau nom)

Présentation de Jogg Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Jogg   Présentation de Jogg I_icon_minitimeMar 29 Jan - 20:52

L'aspect avoir raté un chapitre de l'histoire, est fait exprès. Vus que la suite sera faites en FlashBack
Je préfère faire des phrases courtes pour ne pas me perdre dedans, et dans les scènes de descriptions (quand Wolodimyr est enfermé par exemple) c'est pour donné un rythme, donné un aspect étouffant. Soit j'ai totalement raté, et pour ça que tu l'as pas remarqué, soit ça a tellement bien marché que ça t'a gêné dans la lecture x). Je penche pour la première option. Pour le rapport c'est vrai, mais j'ai préféré le faire de cette manière, comme des rapports pré-remplis ou l'on inscrit seulement les caractéristiques. Et content que ça te plaise, j'vais essayer de faire des efforts.
Revenir en haut Aller en bas
Tauron

Tauron


Messages : 210
Date d'inscription : 02/01/2019
Age : 19
Localisation : Chez les Anges près du Diable

Présentation de Jogg Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Jogg   Présentation de Jogg I_icon_minitimeMar 29 Jan - 21:04

Ta méthode a alors marché fonctionné sur moi Very Happy . Je comprends maintenant comment tu veux écrire tes histoires RP.
Revenir en haut Aller en bas
Joal

Joal


Messages : 45
Date d'inscription : 19/11/2018
Age : 20
Localisation : haut-de-france (je hais ce nouveau nom)

Présentation de Jogg Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Jogg   Présentation de Jogg I_icon_minitimeDim 3 Fév - 0:08

Le rêve
Un spectacle a lieu sur une grande place. Parmi la troupe, un homme sort du lot, il n’en fait pas partie, et est particulièrement doué, il fait tour à tour de la magie, du lancer de couteau, du crachat de flamme, tout en alternant sur des farces en s’alliant parfaitement de ses nouveaux collègues, le public acclame la troupe, jette le peu d’argent qu’ils ont. Des membres de l’aristocratie regardent la pièce, amusée, et jettent bien plus que les miséreux regardant la pièce, bien sur pour ce faire remarqué, non pas pour féliciter les artistes, mais cela ne gène personne, bien au contraire, aux environs les tavernes vendent à tour de bras, l’alcool coule à flots, les rires sont au rendez-vous. La fête dure la journée, et bien sûr la nuit, la foule se disperse mais les rires et les chants continus jusque chez eux, pendant que le groupe distribue l’argent, le jeune homme obtient une part plus grosse que les autres, mais refuse tout de même de rejoindre le groupe, mais accepte de rester discuter encore un peu avec eux.
Le jeune homme avait 22 ans, a quitté sa demeure pour ses rêves, et le tout fonctionne bien, il erre de ville en espérant devenir le comique de service d’un riche aristocrate, ou d’un bon seigneur, prêt à lui donner un toit et à payer grassement pour quelques farces et comédies. Un des comparses lui conseilla une ville, qu’il y allait bientôt y avoir un mariage, et qu’il cherchait un bouffon talentueux pour la fête qui suivrait, le jeune homme remercia chaleureusement les hommes et femmes du voyage, avant de préparer son départ pour demain. Tout gaiement, prend son luth, le maquillage, sa tenue, sifflote, prend le premier chariot qui passe, en demandant poliment au marchand ou il va, et direction la réussite. Le trajet se passe sans encombre, et l’on arrive dans la ville.
La désillusion
La ville semble morte, les rares paysans sortant de leurs demeures pour travailler sont rachitiques, se tue au travail, et semble devoir porter tous les malheurs du monde. En plus des paysans se tuant à la tâche, on voit des chasseurs de rats, avec des ratiers tout aussi maigres que leurs propriétaires, ramenant des douzaines de rats morts, les rats sont malades, et donc impropres à la consommation. Ils sont brûlés. Les rares rats sains sont cuits puis manger dans la soirée même. Des gardes patrouilles, certains sont gras comme des cochons, les gens baissent les yeux dès qu’ils s’approchent. On voit un homme être amené sur la place publique, fouetter jusqu’à ne plus pouvoir bouger, puis être jeter dans la boue. La charrette s’arrête sur la place, le barde descend, et cherche à connaître l’endroit où se trouve le seigneur voulant organiser une fête. Un garde lui pointe du doigt le château, et lui indique à qui il faudra parler. Il s’y rend, explique à un vieillard à moitié sourd pourquoi il est là, il le fait rentrer. Une dizaine de personnes sont assises, il s’assoit se disant que la compétition sera rude, il regarde en plusieurs détails les autres. Des pauvres gens, venant certainement de la ville. En faites, la seule personne qui sort du lot est bel et bien lui : habillé en couleur, propre sur lui, jeune et frais comme un gardon, instrument en état, et bien sur sans un plie durant la rencontre avec le seigneur le seul qui a été gardé est lui. Les autres sont au mieux rentré chez eux dépité, au pire rentrer chez eux décapité pour leur sens de l’humour douteux, et leur puanteur immonde.
Le jeune artiste est conduit à sa chambre, une salle minuscule, avec de la paille comme lit, et un seau à côté servant de toilette. Peut-être parce qu’il n’était encore un débutant, et qu’il aurait une meilleure place une fois qu’il aurait fait ses preuves. Il y restera 5 ans. Le mariage avait été une réussite totale pour le seigneur, un cauchemar pour le bouffon. En effet les tours du bouffon avaient amusé la galerie, mais le seigneur se fit un malin plaisir à insulté et ridiculisé le bouffon tout au long de la soirée, et avait la merveilleuse idée de le mettre sur une roue, faire tourner, et lancer des couteaux, puis enfin son épée. Aucune des lames ne toucha le bouffon, mais il faillit y laisser sa vie, à quelques centimètres près. Il voulut quitter la ville, mais son sac, avec tout l’argent, et ses affaires avait été confisqué, et le seigneur lui fit comprendre qu’il ne partira qu’une fois que le seigneur l'aura décidée, ou qu’il serait mort. Le bouffon aura le droit d’aller en ville, mais pas plus loin ou il sera tué sur-le-champ.

L’explosion d’un monstre
Le pauvre homme se rend dans une taverne, tout le monde le connaît comme le bouffon du seigneur. Il veut juste noyer ses rêves, ses désirs, sa tristesse et son désespoir dans l’alcool, faire s'éclipser encore un jour de plus ses envies meurtrières, pour qu'elle n'explose pas avant ce qu’il aurait jugé être le bon moment, mais un homme ici veut se défouler. Il a décidé de porter un masque constamment, pour ne pas laisser ses émotions être visibles.
“-Alors le bouffon, on ne vient pas faire quelque tour…”
“-Non” Il remonte son masque pour laisser apparaître sa bouche, boit sa choppé, la repose lourdement sur la table et baisse le masque
“Tsss, bah tu vas en faire pour moi le bouffon” Il s’approche
Le bouffon se lève doucement de sa chaise “non”
“Ferme là ! Je te demande pas ton avis le bouffon, tu vas jouer où c’est moi qui vais jouer avec ta gueule!”
Aucune réponse, les piliers de bar s’approche pour voir la scène, pendant que l’homme donne un coup dans le ventre du clown.
“Alors on ne répond pas fils de pute ?”
L’homme tente de frapper au visage d’un direct du droit, lent, l'arlequin, qui cette fois ne se laisse pas faire. Il se décale sur le côté avant que le coup le touche tout en avançant son poing d’un uppercut direct dans la mâchoire. La foule rit, applaudit, crie, comme des animaux. Jogg prend l’homme et le jette contre un pilier, avant de le prendre par le col et d’enchainer plusieurs coups de tête.
“Je m’appelle comment ?” en continuant les coups de tête, du sang coule du visage de l’homme, et le masque blanc du fou prend une teinte rougeâtre.
“Réponds-moi ! Comment je m’appelle !” Il arrête les coups de tête, et se met à donner de puissants coups de genoux, et des coups de poing. Les dents jaillissent de la bouche de l’homme, suivit de crachat de sang.
“J... Jogg” le bouffon le jette au sol, l’homme est couvert de sang, le nez éclaté, les arcades ouvertes, du sang coule de sa bouche, il ne bouge plus, évanoui.
Jogg inspire, vole l’homme au sol. Un marchand, avec des poches bien remplies, et une clef. Jogg prend le tout, cherche dans les environs, trouve le commerce, et cherche ce qui fera son bonheur. Une magnifique dague, une bague venant d’un forgeron visiblement talentueux, et un peu d’aconitine et d’atropine, et une belle bouteille de vin. Il voit aussi quelques bijoux précieux. Il prend le tout. C’est le bon moment.

Vengeance

Il retourne au château et cherche les 3 hommes chargeaient de la garde, parle avec eux, puis propose d’aller en privé boire la belle bouteille de vin, ou se trouvait de l’atropine. Il sourit une fois qu’ils ont tous bu, sauf lui bien évidemment, que la bouteille est empoisonnée, et que dans 12 heures ils seront mort, à moins qu’il leur donne le remède. Mais pour le donner, il faut qu’ils aillent donner l’ordre aux gardes de changer les patrouilles. Ils obéissent, et doivent attendre la nuit ici, que le bouffon ramène l’antidote. L’empoisonneur alla dans les cuisines, seul endroit où des gens l’appréciaient, les cuisiniers qui souffrait tout autant que lui, ils aimassent les tours de Jog. Il empoisonna toutes les bouteilles de vin, à grands coups d’aconitine, sauf celle du seigneur et de sa femme. Les goûteurs ne touchèrent pas à ses bouteilles. Il attendit durant deux longues heures le début du repas. Les gardes dans leurs pièces sont mort suite aux poisons. Le seigneur, comme à son habitude durant le début du repas fait un discours en son propre honneur, puis enfin donne le droit de boire à ses invités. La réaction est immédiate, des taches bleues apparaissent sur les invités, certains commencent déjà à vomir, d’autres sont pris de violente convulsion et tombent au sol. Jogg déjà dans la pièce poignarde d’un coup dans le dos le garde du seigneur alors qu’il partait cherché de l’aide. Puis un autre. Et un autre. Il continua jusqu’à plus aucun crié une sorte de la victime. Il confondit pendant un temps le crie de la femme avec celui de l’homme poignardé. Il se leva et s’approcha du couple, la femme hurle plus vite, Jog demande à la femme de se taire, elle hurle plus fort, il soupire.
“Tu sais ce qu’on mange durant une belle fête comme celle-là . Une truie, avec une belle pomme pour garder son sourire” aussitôt il enfonça une pomme dans le fond de la gorge de la femme, qui s’étouffa lentement dans des râles d’agonie. Son mari ne pût que la regarder mourir, avant d’être amené en larmes sur la roue servant au lancer de couteau. Jogg rigola en lançant les couteaux, à différents endroits du corps.
“Alors, alors, ça fait quoi quand on échange les rôles ? On est moins fier . On rigole moins . On m’implore d’arrêter . Sauf qu’aujourd’hui le bouffon est roi, et le seigneur paye” une dague transperça l'oeil du tyran. Le massacre terminé jog sortit, et commença une vie de chasseur de primes, espion et mercenaire, tout en prenant un petit plaisir à cuisiner. Il garda le masque sur lui, mais arrêta de le porter, pour le moment.
Présentation de Jogg Il_340x270.1726319473_9gnd
Revenir en haut Aller en bas
Ubik




Messages : 9
Date d'inscription : 10/01/2019

Présentation de Jogg Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Jogg   Présentation de Jogg I_icon_minitimeDim 3 Fév - 9:24

J'ai qu'une chose à dire : Génial
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Présentation de Jogg Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Jogg   Présentation de Jogg I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Jogg
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation
» Présentation de La MDS
» Présentation
» [ Validée ] Présentation STN
» [ Refusée ] Présentation LsWoodIndustries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[CTG] CoopaTeam Gaming :: VAMPIRE RP: LES MORSURES DE L'AUBE :: Présentation Rôle-Play-
Sauter vers: